Info / 03-04-2019

Gender&Series#10

« Genre ».

Tic de langage semi-argotique mais surtout sujet de société aux enjeux majeurs, ce mot et sa représentation à l’écran font débat. 

Clichés, stéréotypes, discriminations : certaines séries se racontent parfois sous le soleil des tropismes.

Sous celui de Canneseries, on aimerait essayer de comprendre les dynamiques à l’œuvre et de mettre à disposition chaque semaine une sélection d’articles et d’études décryptant ce thème.

Derrière ou devant la caméra, comment sont racontés, employés les individus, et les genres auxquels ils s’identifient ? Qui a voix au chapitre quand on creuse l’envers du et des corps ?

 

Retour vers le futur ? 

L'AFI (American Film Institute) vient de recevoir une bourse de 350 000 dollars du National Endowment for the Humanities pour mener une étude sur la parité dans l'histoire du cinéma américain. 

Nommée Women They Talk About (du nom d'un vieux film oublié de la fin des années 20), cette initative rouvre les tiroirs et les bobines et montre que la parité, enjeu majeur et sujet brûlant de l'actualité, avait été était atteinte pendant les premières décennies de l'histoire du film aux US: une époque où il semblerait que plus de femmes occupaient des postes décisionnaires majeurs dans l'industrie qu'aujourd'hui.

À suivre...

LIRE L'ARTICLE

 

Pas leur genre 

Quelles perceptions du monde, de soi lorsqu’on change de genre ? C’est la question que posent les réalisatrices Mika Tard et son acolyte Katia Lewkovicz en entraînant différentes personnalités féminines du divertissement dans l’expérience du travestissement.

Barbes au cou et confrontées aux différents codes de la virilité, Amel Bent, Marina Foïs, les Brigitte ou encore Cécile de France et Ludivine Sagnier font tour à tour part de leurs ressentis avec bienveillance et humour.

Pour découvrir cette mini-série documentaire décalée, on vous invite à venir à l'espace Miramar de Cannes le mardi 9 avril à 16h pour une séance spéciale du Festival CANNESERIES où vous pourrez découvir trois épisodes et rencontrer les comédiennes et créatrices du show. 

 

 

Amazon(e) Prime Video 

Dans le cadre du lancement de la saison 2 de Laakhon Mein Ek, la comédienne Taapsee Pannu, ambassadrice de l'égalité homme-femme et activiste, a souhaité partagé son point de vue sur les stéréotypes de genre encore trop présents à l'écran.

"The phrase I have often heard... used to project courage on screen or in real life is 'be a man', which often disturbs me because I believe women are equally, if not more, courageous (...) Laakhon Mein Ek' Season 2 is a series where through Dr. Shreya - the protagonist of the show, we see the fearlessness of a woman as she bravely fights against the system and proves that courage cannot and should not be defined by gender".

La série indienne, portée par Amazon Prime Video, met en avant les pressions subies par les jeunes indiens dans la poursuite de certaines orientations professionelles. La saison 2 concentrera son intrigue sur le parcours d'une jeune femme médecin, interprétée par Shweta Tripathi, et les diffultés liées à son statut de femme au sein d'une société profondément marquée par les inégalités de genre. 

LIRE L'ARTICLE

 

partager cet article